13 août 2012

vanishing beauty

     
Posté par hantzberg à 22:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 avril 2012

Assassiner les arbres

En vacances, c'est bien connu, le professeur... travaille. Quand il ne corrige pas ses copies, il prépare ses cours, monte des dossiers pour des projets culturels qui verront le jour ( ou pas ) l'année suivante. Pour moi, pas de courage pour les copies en ce moment, mais l'envie de préparer mes derniers cours de l'année avec soin. Pour cela, je laisse mon esprit vagabonder, je feuillette quelques ouvrages qui font naître des idées, je note quelques mots, le hasard et la rêvrie font le reste. J'arrive ainsi assez souvent à faire des... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 22:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 mars 2012

quand la vie pèse lourd sur mon épaule

Parfois, la vie pèse lourd, terriblement lourd sur mon épaule et je ne sais pas quoi faire de tout ce poids qui fond sur moi sans crier gare. Parfois, la vie remonte en cris que j'étouffe dans ma gorge jusqu'à ce qu'ils ne soient plus qu'un murmure parmi tous les autres que le quotidien charrie. Parce que je ne me donne pas vraiment le droit d'être celle qui se plaint, parce que je me déteste quand je me plains : il y a autour de moi des gens qui souffrent vraiment, qui ont des problèmes bien plus lourds que les miens et je ne me sens... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 19:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 février 2012

danser la vie

Après mon dernier billet, je vous devais bien une petite mise au point sur le moral loutrin. Je me sens encore fragile, mais je vais mieux, je crois. En fait, mon mélange de colère et d'angoisse est né d'une violente altercation avec un élève de mon établissement. Il avait enfermé une élève dehors, celle-ci hurlait si fort que ça avait perturbé mon cours. Je suis sortie et lui ai demandé de s'arrêter. Il a continué à marcher dans le couloir en textant, se moquant bien de ce que je lui demandais. J'ai donc tendu la main et l'ai posée... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 18:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 février 2012

quand la rage est un poing qui vous étouffe

Je suis enfermée dans une cage au crépuscule : gris métallique sur feutre gris anthracite. La cage est lancée à toute allure : je ne peux plus voir le paysage, que le gris qui m'entoure, que ce feutre épais qui m'étouffe. Je crie de toutes mes forces, mais personne ne veut m'entendre. Une seule certitude : la collision. J'espère juste ne blesser personne d'autre que moi quand elle viendra. Mais j'en suis de moins en moins sûre.
Posté par hantzberg à 20:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 septembre 2010

superwoman is dead to me

Ah jalousie, jalousie quand tu nous tiens ! On a beau vouloir tirer sa vie vers le positif, chercher à être meilleure, quand on baisse la garde, on se met à lorgner sur la voisine et là, ça fait mal. Il y a des femmes, hyper organisées, qui enchaînent enfants, boulot, gym, soins ménagers avec un calme et un perfectionnisme qui me sidèrent. Allez, ne faites pas comme si vous ne saviez pas de qui je parle, vous les connaissez vous aussi ces super mamans qui arrivent à l'école, trench impeccable et brushing lissé puis... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 août 2010

notre arbre à nous

Dans notre jardin, euh... pardon, notre toundra, il y a un véritable bijou, un arbre immense dont l'énorme feuillage abrite à la belle saison les nids des amours. Cet arbre est un tilleul magnifique qui nous a donné en partie envie d'acheter la maison; je rêvais depuis toute petite d'en avoir un un jour là où je vivrais. Ce tilleul, c'est notre fraîcheur et notre ombre en été, notre intimité jusqu'en hiver, notre fierté toute l'année. Et puis, c'est un arbre qui nous ressemble, lui aussi a ses petites fantaisies dont une allergie aux... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 août 2010

le droit chemin

A temps morose, humeur morose. La mort a décidé de venir danser la ronde autour de nous : la maman de notre chère yveline est dans un état critique, l'un des homériques aïeux de monsieur Castor est retourné dans le grand flux ce samedi. Piteux mois d'août, pluvieux, poisseux. Jusqu'ici, rien à voir avec le titre donné au billet, sauf que qui dit décès, dit obligations familiales et que pour monsieur Castor, ce genre de devoirs c'est un buisson épineux...Et que fait monsieur Castor quand il est désemparé ? Il frise de la babine,... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2010

my back is back

Oui, je sais, le jeu de mots est épouvantable. Un petit billet énervé, sans illustration, parce que voilà, mes problèmes de dos sont revenus. Depuis hier soir, onze heures, je me reparalyse... Comment vous dire ? Je me sens dans la peau d'un lévrier de course en fin de carrière dont l'arrière-train malmené ne répond plus. J'ai l'osthéopathe la plus sympa du monde, c'est sûr, mais j'aimerais pouvoir reprendre une vie normale. Traduire par : pouvoir passer un bon moment à quattre pattes au salon pour ramasser toutes les gommettes... [Lire la suite]
Posté par hantzberg à 22:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]